Historique du SCP

samedi 12 février 2005
par  Eric Sibert
popularité : 29%

JPEG - 6.3 ko
Joseph Martin

En 1913, Joseph Martin achète à l’artiste peintre Aristide Benon, la propriété des coteaux de Bellevue où s’ouvre, au pied de la falaise, une entrée de grotte. Pour le nouveau propriétaire la cavité ne passe pas inaperçue, mais bientôt, la première guerre mondiale survient et les années s’écoulent ... C’est durant l’été 1923 que l’histoire des grottes de la Norée commence. Joseph Martin possède un petit fox terrier, une chienne appelée Fina. L’animal affectionne particulièrement l’entrée de la grotte et fait quelques escapades dans le trou, sans doute attirée par des fouines ou des blaireaux fréquentant ce lieu encore sauvage. Les absences prolongées de Fina ne laissent plus de doute dans l’esprit de son maitre qui, de surcroît, possède de solides connaissances en géologie : le trou continue. Aidé d’un journalier de Biard nommé Dupuis, Joseph Martin entreprit sa première désobstruction avec des moyens rudimentaires. Les vacances se terminent sans résultats spectaculaires. L’été 1924 voit la désobstruction reprendre avec acharnement et c’est la percée à travers un bouchon d’argile qui donne accès au premier étage de la grotte avec ses larges galeries, sa grande cheminée, ses toutes premières concrétions. La visite du professeur Welch, de la faculté des Sciences de Poitiers, auteur de plusieurs ouvrages d’hydrologie souterraine, apporte à Joseph Martin un encouragement et une confirmation des hypothèses qu’il avait émises.

Désormais, il faut penser à un matériel plus fonctionnel et, dès la fin de 1924, des rails sont en place et les wagonnets roulent avec l’aide de la main d’oeuvre locale. Les jeunes de Biard viendront pendant de nombreuses années, le samedi après-midi, pour aider le "père Martin" et se faire quelque argent de poche. Le 06 septembre 1931, c’est l’ouverture au public jusqu’à la "salle des cascades". Ces sept années auront vu se succèder l’espoir, la récompense, parfois la déception et un travail de Titan aura été réalisé. Le 30 avril 1934, les grottes de la Norée sont classées par les Beaux Arts. La Seconde Guerre Mondiale ralentira ensuite considérablement les activités de recherches.

En 1948, Joseph Martin décide de se lancer à l’assaut du cône d’éboulis qui lui avait barré le chemin vers l’Est. Il découvrira ainsi la plus grande salle de la Norée, ornée de concrétions en pleine activité. Cette salle et le couloir qui la suit seront aménagés et ouverts au public dès le mois d’avril 1949. C’est pratiquement, d’ailleurs, le terme actuel des grottes aménagées. Le développement de la cavité avoisine alors les deux cent cinquante mètres. Jusqu’en 1952, une progression s’amorce vers le Nord.

PNG - 3.7 ko

Le 03 juillet de cette même année, Joseph Martin est accidenté dans le réseau Nord. Alors qu’il effectue une désobstruction délicate, un bloc bascule et lui écrase la jambe. Il devait décéder des suites de ses blessures le 19 août 1952. Joseph Martin était membre fondateur de la Société Spéléologique de France, créée en 1936, et membre fondateur du Spéléo-Club-Poitevin, créé en 1946.

Les désobstructions continuèrent dans le réseau de la Norée, sous les directives de Bernard Decron et de Guy Martin, fils de Joseph Martin, jusqu’en 1989. Le 28 décembre 1971, lors d’une désobstruction dans une petite salle au terme du réseau aménagé, un prolongement de cent trente mètres est découvert dans la branche Est. Celui-ci est caractérisé par une succession de salles et de galeries richement décorées,de concrétions dont la variété surprend : draperies veinées d’ocre, gours tapissés de cristaux, perles des cavernes. Ceci porte le développement à environ quatre cent trente mètres. A cet ensemble baptisé "nouveau réseau", vient s’adjoindre le 16 septembre 1973 un second "nouveau réseau", caractérisé par ses concrétions excentriques surprenantes. Enfin, en mai 1975, une dernière petite salle est découverte dans le prolongement du second "nouveau réseau", et sa beauté ne fait pas regretter la longue et difficile progression pour y parvenir. Des travaux de désobstruction étaient encore effectués, il y a quelques mois, par Bernard Decron, un des plus anciens adhérents du Spéléo-Club Poitevin. Le développement actuel des Grottes de la Norée est approximativement de cinq cent cinquante mètres. Les grottes de la Norée sont les seules du département à être aménagées pour la visite touristique.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Historique du SCP

Météo

Poitiers, 86, France

Conditions météo à 12h30
par weather.com®

Nuageux

15°C


Nuageux
  • Vent : 9 km/h - nord nord-ouest
  • Pression : 1008 mbar tendance symbole
Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Nuageux

Max 21°C
Min 7°C


Nuageux
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 23 septembre
par weather.com®

Soleil voilé

Max 24°C
Min 10°C


Soleil voilé
  • Vent : 9 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 24 septembre
par weather.com®

Soleil voilé

Max 26°C
Min 12°C


Soleil voilé
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 25 septembre
par weather.com®

Averses

Max 21°C
Min 10°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 50%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 26 septembre
par weather.com®

Très nuageux

Max 21°C
Min 9°C


Très nuageux
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 27 septembre
par weather.com®

Soleil voilé

Max 23°C
Min 11°C


Soleil voilé
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 28 septembre
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 23°C
Min 12°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 6 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<< Prévisions


Sites favoris


12 sites référencés dans ce secteur